BandeauVague

Les courriels "langue bretonne" : réponses à vos questions

Noms, prénoms et autres noms

Précisions

Tous les courriels reçus par Fañch Broudic ne sont pas publiés.

Il n'est publié que des extraits des courriers et des extraits des réponses.

Vous pouvez réagir à l'un ou l'autre de ces courriers ou apporter des compléments ou des corrections. Pour cela, clicquez sur "contact" en haut de page…

 

Tout le monde me parle de mon prénom

Voila j'ai une question. mon Prenom est Pierrick je ne parle pas le breton mais tout le monde me parle de mon prenom et de ses origines bretonnes mais pas toujours correctement , en fait je voudrais savoir comment s'ecrit mon prenom en langue bretonne et s'il y a une prononciation particuliere et l'origine du prenom merci !!!

Pierrick est en fait un diminutif de Pierre, et est donc composé du prénom français Pierre (que l'on rencontre aussi en breton du Morbihan) + le suffice "ig", qui veut dire "petit". Littéralement, Pierrick veut donc dire "petit Pierre". Les prénoms en "ig" sont courants en breton, et dans la conversation courante, il arrive fréquemment qu'on ajoute ce suffixe à toute sortes de prénoms. Par exemple : Lanig pour quelqu'un qui s'appelle Alan (Alain). En breton on devrait plutôt écrire : Pierig. On dit aussi Perig : pour Per (forme bretonne de Pierre) + ig.

Pour la prononciation, en breton (mais pas en français !) on place l'accent sur l'avant dernière syllabe.

 

Le prénom " Aziliz"

j'ai vu une de vos réponses ou vous donniez une traduction d'une phrase avec le prénom Azilis.
Ma fille se prénomme comme cela, je sais que c'est d'origine bretonne, mais je ne connais ni l'origine ni la signification de ce prénom.
pourriez vous éclairez ma lanterne car il existe très peu de sites comme le votre sur internet et je n'ai jamais réussi a avoir de réponse.

Je ne suis aucunement spécialiste en onomastique. Je me contente donc de vous retranscrire ce qu'écrit Albert Deshayes dans son "Dictionnaire des prénoms celtiques" (publié au Chasse-Marée), p. 37, que je vous invite à lire :

Aziliz : forme évoluée du vieux breton Adelice, puis Azelice au XIIe siècle, issue du germanique Adalheidis qui se composerait des termes adal "noble" et haid "lande", selon Albert Dauzat et Marie-Thérèse Morlet, alors que les Anglo-Saxons proposent plutôt l'acception de "noble rang".

Le correspondant gallois est Alys (prénom porté par une poétesse du XVIe siècle).

Merci pour votre appréciation sur le site.

 

Le prénom "Lena"

Je suis moitié Breton (et moitié Antillais...), et je souhaiterais prénommer ma fille "Lena"...
Ma question est donc très simple : quelle est la signification de ce prénom en Breton ??
Je sais que ça vient aussi de "Helena" qui en Grec signifierait "éclat de soleil" mais je ne connais pas la signification bretonne...
Et d'ailleurs, est-ce un hasard (je ne pense pas...) ou y a-t-il un lien entre le "Lena" grec et le "Lena" breton ??... (au fait, c'est bien "Lena" sans accent ou "Léna" avec accent ?...)

Lena est bien un prénom breton, diminutif de Helena, lui-même féminin de Helen. Albert Deshayes écrit dans son "Dictionnaire des prénoms celtiques" (ed. Chasse-marée), p. 67 : ce nom de baptême n'est pas sans rapport avec celui de Helan, saint qui se serait retrié en Champagne au temps où régnait Clovis avec ses six frères et ses trois sœurs. La tradition locale raconte qu'il serait arrivé à Saint-Lin en Saint-Vran (22) sur un chariot tiré par des bœufs. Le saint était invoqué contre la goutte.

On retrouve ce nom de Helen dans des noms de lieux omme Lanhellen, Pleslin, Lanhélin… Plusieurs chapelles lui sont dédiées en Cornouaille britannique.

Rien à voir donc avec un Lena grec… Désolé de vous décevoir !

J'ajoute que le nom de Lena s'est d'autant plus répandu qu'il est sans doute apparu comme le féminin du français Hélène.

Lena s'écrit bien (dans sa forme bretonne) sans accent.

Il existe aussi un dérivé Lenaig (prononcez : Lénaïk), qui veut dire la petite Lena…

 

… Et celui de "Lenaic"

Mon ami et moi-même avons des origines bretonnes et nous souhaiterions prénommer notre fils Lénaïc. Pourriez-vous nous donner la signification et les origines de ce prénom.

Je m'empresse de vous répondre, au cas où… la naissance soit proche !

Lénaïc est bien un prénom breton. Mais attention : c'est un prénom féminin, qu'il faudrait d'ailleurs écrire, selon l'orthographe du breton, "Lenaig" (mais la prononciation est celle que vous transcrivez).

L'origine du prénom : voir ci-dessus. Les féminins sont Helena, ou l'un ou l'autre des deux diminutifs : Lena et Lenaig.

Fête le 7 octobre.

Je pense que le prénom masculin Helen est très peu porté (en raison de l'homonymie avec le féminin "Hélène"). Par contre, les formes féminines Lena et Lenaig sont très courantes.

Et félicitations aux futurs parents !

 

Le prénom "Ael"

'ai un petit garçon de dix mois, que l'on a apellé AEL. J'aimerais connaitre l'éthymologie, l'origine et tout ce qui concerne son prénom, ainsi que sur son diminutif AELIG (comment le prononcer). Merci.

Je suis pas du tout spécialiste en étymologie, mais je peux au moins vous donner le sens du mot. Normalement "Ael", c'est un ange. A moins que vous ne l'ayez adopté à partir du prénom Gwenhael ou Gwenael, dont les deux termes juxtaposés signifient "sacré, béni" + "noble, généreux".

"Ael" se prononce généralement "êl" (avec un ê long) et donc "Aelig" se prononce "êlig" (en breton, accent sur l'avant-dernière syllabe).

 

Je m'appelle "Bleuenn"

Bonjour je m'appelle Bleuenn et j'aimerai savoir l'ethymologie de mon prénom.Je sais que c'est un prénom breton mais je ne sais ce qu'il signifie. Merci de me répondre car c'est trés important pour moi.

Bleuenn, en breton, est une fleur. Mais c'est aussi une variante de Bleuzwenn ou Bleuzenn, dont l'équivalent en gallois est Blodwen (fête le 24 novembre). Le mot se compose de Blodau = fleurs et gwenn = blanc, sacré (gwenn devenant wenn selon des règles propres aux langues celtiques).

Vous seriez donc une fleur blanche ou une fleur sacrée ! C'est joli, non ?

 

Nolwenn est mon amie

Excusez moi de vous deranger, j'ai besoin d'un petit renseignement:
J'ai une amie qui s'appelle Nolwenn, et j'aimerais lui faire un cadeau en lui faisant un petit texte sur l'ethymologie de son prenom, etant donné que la culture bretonne lui tient à coeur. Elle ne sait pas elle meme ce que signifie son nom. j'ai fait quelque recherches sur le net, et j'ai, trouvé qu'une partie du nom signifie blanc, ou qqchose comme ca. pourriez vous m'aidez de quelque maniere que ce soit à resoudre mon probleme ?

Voici un résumé de ce qu'écrit Albert Deshayes dans son "Dictionnaire des prénoms celtiques" (aux éditions Armen) :

Prénom féminin (effectivement…), fête le 6 juillet.

Originaire de l'île de Bretagne (la Grande-Bretagne actuelle), elle décide de se vouer à Dieu et pour éviter qu'on la marrie, fuit le Cornwall en compagnie de sa nourrice. Arivées près de Bignan (56), elles font la rencontre du seigneur local, Nizan. Frappé par sa beauté, celui-ci veut l'épouser, mais elle refuse. De rage, il la fait décapiter. Sa légende ajoute qu'elle se saisit de sa tête et la porta jusqu'au lieu où s'élève sa chapelle, à Sainte-Noyale en Noyal-Pontivy (56). Sa vie semble copiée sur celle d'une sainte galloise, Gwenfrevi. Nolwenn est honorée comme patronne de Noyal-Pontivy et a des chapelles à Bignan et Questembert.

Le nom comporte effectivement l'élément "gwenn" + le terme "noal" (= terre nouvellement défrichée) qui vient lui-même du latin novellus. Gwenn veut dire "blanc", mais avait aussi autrefois le sens de "heureux, béni, sacré". En 1373, le nom est sainte Noyalguen. Le terme "noal" s'est réduit à "Nol" et comme il est féminin, il provoque la lénition de "gwenn" en "wenn".

Voilà, j'espère, de quoi épater votre amie.

 

Nom de parcelle

Je ne suis pas Breton, mais, relativement à mon travail, j'ai du d'acquérir
une petite propriété en Bretagne pour y vivre. La commune est très
caractéristique car toutes les parcelles de cette commune possèdent un nom.
Attaché aux traditions locales (Bretonnes ou autres), je souhaite que ces
noms ne soient pas perdus par une société toujours plus superficielle.
Le terrain que je viens d'acheter se nomme "TREUZIC PARK AN TY"
Pouvez-vous m'aider à trouver la traduction de ce nom. Je souhaite, à
l'avenir, mettre un petit écriteau rappelant cette dénomination et peut-être
pour les plus anciens du village réveiller quelques souvenirs.

Plusieurs éléments du nom de votre terrain sont limpides :

park an ty : le champ de la maison

Pour ce qui est de "treuzic", je pense que cela peut être un diminutif de "treuz", travers, traversée. Ce serait donc "petite traversée du champ de la maison". A confirmer. Interrogez éventuellement vos voisins bretonnants.

Si vous l'écrivez sur un panneau, évitez d'y mettre la traduction, et je vous propose de la rédiger selon les normes actuelles de l'orthographe du breton :

Treuzig park an ti.

 

Toponymie italienne

pour la prèmiere chose. je m'excuse pour mon pauvre français.
Pour la secondieme, je suis en train d'ècrire un livre sur l'historie recente de la petite ville ou je vive, mai je suis aussi vraiment interessè à l'histoire remote , particulierement à l'origine du nom du ville.
La ville en question s'appelle "Lovere". Lovere est dans le nord italie, au nord du fluve Po, dans l'area
ou etaient, avant de romains, les celtes gaulois, qui parlaient un language p-celtique.
Dans cette area, l'on a beaucoup de toponimes celtiques, ainsi j'ai cerchè des noms similar à nom du ville et je n'ai trouve.
En suite, j'ai cherche l'ancien nom de la ville (romain "luar" et haute medieval "luerium") et le nom du ville en les patois local ("loer" ou "luer") parmi noms de personnes ou de villes en les regiones ou
encore l'on parle des languages celtiques: la bretagne, le galles, la cornovalie, la galice et aussi le portugal (par l'ancienne presence des lusitanes). J'ai trouvè que loar in Breton, lloar in langue du galles, "luer" in Portuguese (Lusitan) and Galician, veulent dir "lune". J'amerais savoir si vraiment il existe un lien parmi ce termes et le nom de la villej 'ai aussi trouvè le racines indoeurpeennes du mots qui containent l'idèe du "lumière" et j'ai trouvé les racines “leuk-” (dont l'italien "luna" et le françòis "lune")et “bha" (dont mots slaviènnes).
Je ne suis pas un linguiste, j'ai simplement etudiè jurisprudence et je n'arrive pas a trouver le lien. Puovez vous m'aider, s'il vous plait?

Pas de problème pour votre français : il est perfectible, bien sûr, mais ça se comprend très bien. Je suis incapable d'écrire l'italien !

Il m'est impossible de répondre à votre question, car je ne suis pas spécialiste de toponymie. Je transfère votre message directement à un spécialiste. Bon courage pour écrire l'histoire de votre ville.

 

Nom de bateau

Je construis un bateau, et je voudrais lui donner un nom breton.
Nous avons choisit "Péké mad" qui voudrais dire "Santé" ou "A la tienne" ( a l'apéritif par exemple )en breton, mais je n'en suis pas sur. Es ce bien cela que veux dire "Péké mad", et si oui, quel en est l'orthographe?

Ce que vous écrivez "Péké mad" ne veut pas du tout dire "à votre santé" ! Je pense qu'en réalité il s'agit de "pegen mad", ce qui veut dire en fait : "comme c'est bien", "chouette".

Si vous souhaitez traduire "à votre santé" ou "à la tienne", il faudrait dire et écrire : "yehed mad !".

 

Le paradis sur un bateau

Amoureux de la Bretagne et pourtant savoyard et lorraine, nous aimerions baptiser notre futur voilier d'un nom breton. Pour être sûrs de ne commettre aucune faute, pourriez-vous nous aider à traduire ces quelques suggestions et nous en indiquer la prononciation ? D'avance merci.
- paradis bleu
- notre paradis
- petit paradis
- mon amour (nous nous sommes rencontrés sur un bateau !)
Nous connaissons quelques mots : baradoz, karantez, kared, bihan, glas, ma, hor. Mais encore faut-il les décliner dans les règles de l'art.

Je vous propose :

- paradis bleu : Baradoz glaz
- notre paradis : Or baradoz
- petit paradis : Baradoz vihan
- mon amour : Ma haredig

"Baradozig" (petit paradis, en ajoutant le diminutif -ig au substantif baradoz) est également possible et très joli.

Mais puisque vous vous êtes rencontrés sur un bateau, si vous ne craignez pas… l'ambiguïté, et si le clin d'œil vous plaît, choisissez donc "baradoz vihan" ! Outre son sens propre de "petit paradis" (dont vous pouvez vous contenter pour toute explication !), l'expression sert aussi à nommer… le sexe féminin ! Mais c'est bien évidemment à vous d'oser !

Nous n'avons pas encore choisi, mais nous venons de trouver le bateau et c'est une formidable joie pour nous terriens !
Nous nous permettrons sans doute de faire appel à vous. Au fait, comment se prononce "baradozig" ? Baradozigue ? C'est un très joli mot et moins ... cru que "baradoz vihan" ! Comme quoi il est toujours prudent de s'adresser aux spécialistes.

Il vaudrait mieux prononcer "baradozik".

Accueil

Le blog langue bretonne

SOCIOLINGUISTIQUE ET HISTOIRE

Les sondages sur la langue bretonne : combien de locuteurs?

La pratique du breton de l'Ancien Régime à nos jours

L'interdiction du breton en 1902

Les livres publiés par Fañch Broudic

Les articles publiés par Fañch Broudic

REPERES

Les pages "biblio"

Les courriels reçus… Les réponses à vos questions…

Les pages infos

AR PAJENNOU BREZONEG

Pajennou nevez

Piou oar brezoneg ?

Emile Masson ha "Brug"

Leoriou all gand Fañch Broudic

Yez, lennegez, istor

© Fañch Broudic 2002 - 2009

BandeauSousTitredesPages

La photo : Panneau bilingue à l'entrée du bourg de Lampaul, Ouessant (Finistère).

www.langue-bretonne.com
Panneau bilingue à l'entrée du bourg de Lampaul - Ouessant
Le blog "langue bretonne" Contact La page infos Accueil
 

La thèse : présentation, table des matières…

 

Le tout premier sondage sur la pratique du breton

 

Une émigration bretonnante

 

Langue bretonne et nouvelles socialisations

 

Pour quelles raisons la pratique du breton a-t-elle diminué ?

 

L'interdiction du breton en 1902 : présentation du livre

 

Le contexte poilitique de la circulaire Combes

 

L'interdiction du breton : la réaction des élus

 

Dernier titre paru : Le breton, une langue en questions

 

Les livres publiés par Fañch Broudic

 

L'interdiction du breton en 1902

 

A la recherche de la frontière : la limite linguistique

 

Histoire de la langue bretonne

 

Les articles publiés par Fañch Broudic : biblio

 

Relecture sociolinguistique d'une recherche phonologique

 

Exposer une langue : l'exemple du breton

 

Pierre-Jakez Hélias et la langue bretonne

 

"Brug" : une revue libertaire en langue bretonne au début du XXe siècle

 

Le tout premier sondage en 1970

 

Parler breton au XXIe siècle : nouveau sondage

 

Parler breton au XXIe siècle : les chiffres-clés

 

Quelle opinion les Bretons ont-ils de leur langue ?

 

Les livres publiés par Fañch Broudic

 

Les articles publiés par Fañch Broudic : biblio

 

Sociolinguistique 1

 

Sociolinguistique 2 : langue bretonne

 

Histoire 1

 

Histoire 2 : deux almanachs révolutionnaires en breton

 

Questions d'étudiants et de chercheurs

 

Traductions en tous sens

 

Noms, prénoms et autres noms

 

Infos : colloques, revue de presse…

 

Fañch Broudic : CV et biblio perso

 

La page des liens "langue bretonne"

 

Pour contacter Fañch Broudic

 

Gwengamp o c'hoari football : biskoaz kemend-all !

 

Marvet eo Remi Derrien

 

Kenavo d'am labour

 

Petra c'hoarvez e bro-Chin hag en Tibet ?

 

Piou a ra gand ar brezoneg ?

 

Petra 'zoñj ar Vretoned euz o yez ?

 

Enklask an INSEE : 257 000 brezoneger e Breiz

 

Al leor nemetañ diwar-benn "Brug"

 

Petra 'skrive "Brug" : eun dibab a destennou

 

Moueziou a leh all : troidigeziou diwar skrivagnerien ar bed

 

Combes a-eneb ar brezoneg

 

Taolennou ar baradoz

 

Skridvarnerez

 

Lennadennou a nevez 'zo

 

Paotred ar brezoneg

 

Daou almanag brezoneg euz amzer an Dispah